Entreprendre pour porter un projet qui a du sens. C’est ce qu’ont fait Vanessa et Magali en créant la Glaz’Up Box. Un projet de box saisonnière qui mêle leurs envies, leurs convictions et l’amour qu’elles portent à leur région.

Aujourd’hui, pour concrétiser leur projet et lancer leur box sur le marché, elles misent sur la qualité de leur produit et sur la force de la communauté via une campagne de crowdfunding à laquelle contribuer sur KissKissBankBank jusqu’au 14 novembre.

A cette occasion, elles reviennent sur la naissance de la Glaz’Up Box et nous partagent les étapes de cette belle aventure entrepreneuriale.

la Glaz’Up Box. Un projet de box saisonnière qui mêle leurs envies, leurs convictions et l’amour qu’elles portent à leur région.

Aujourd’hui, pour concrétiser leur projet et lancer leur box sur le marché, elles misent sur la qualité de leur produit et sur la force de la communauté via une campagne de crowdfunding à laquelle contribuer sur KissKissBankBank jusqu’au 14 novembre.

A cette occasion, elles reviennent sur les étapes qui ont permis la naissance de la Glaz’Up Box et partagent leur expérience de cette belle aventure entrepreneuriale.


Bonjour ! Pouvez-vous nous raconter vos parcours respectifs ?

Vanessa : J’ai été assistante commerciale dans l’import / export pendant 11 ans et ai eu envie d’écouter mes envies, tout simplement. Envie de créer quelque chose tout en respectant mes convictions.

Magali : J’ai été chargée de communication et événementiel puis j’ai monté, avec mon mari, une entreprise de sonorisation d’événements.

Magali et Vanessa lancent un projet porteur de sens avec la glaz'up box


Pouvez-vous nous parler de la Glaz’Up Box et nous raconter comment est né ce projet ?


Le projet est né suite à notre constat au quotidien de gaspillage. Nous avions envie de toujours pouvoir nous faire plaisir, tout en respectant l’environnement. Nous avons aussi la chance d’habiter une jolie région et avons voulu la mettre en valeur.


C’est comme cela que nous avons créer une box saisonnière éco-responsable, tendant au maximum vers le Zéro Déchet et provenant du circuit de proximité de façon à limiter les émissions de carbone.

Notre point de départ, c’est notre territoire. Nous conduisons à nous deux l’intégralité des démarches au près des artisans et producteurs : le repérage, le démarchage, nous testons les produits… Nous avons à coeur de mettre en valeur les artisans, leur histoire, leur savoir-faire au travers d’articles et de vidéos via un blog dédié.

Notre souhait est également d’aider les gens à adopter un nouveau mode de vie, plus respectueux de l’environnement. Nous leur proposons ici une option facile et agréable pour amorcer un changement d’habitude. Pour cela, nous avons pour projet de faire vivre une communauté notamment en proposant sur le blog des recettes autour des produits présents dans la box mais aussi des idées de réutilisation ludiques de nos emballages pour lutter contre le gaspillage au quotidien.

La Glaz’Up Box, entreprendre pour porter un projet qui a du sens !


Concrètement, comment êtes vous passé de l’idée à l’action ?

Nous nous sommes lancée en début d’année.

Vanessa avait envie d’entreprendre et de développer un projet porteur de sens. Magali était déjà entrepreneure et avait envie depuis quelques temps de se consacrer à un nouveau projet.

Nous sommes vraiment complémentaires grâce à nos différents parcours et expériences.

Nous nous sommes basées sur nos expériences respectives en tant qu’assistante commerciale (suivi commercial, logistique, organisation….), chargée de communication et entrepreneure (création de société, administratif, comptabilité…).

Aujourd’hui, nous sommes sur le lancement du projet et nous travaillons donc beaucoup ensemble. A terme, les missions devraient petit à petit être réparties selon nos domaines de compétences respectifs.

La Glaz'Up Box un projet porteur de sens qui vise à valoriser les artisans et producteurs locaux


Comment vivez-vous cette aventure entrepreneuriale ?

L’entrepreneuriat c’est un peu l’ascenseur émotionnel !

Cela fait maintenant 11 mois que nous travaillons sur le projet, 11 mois de moments heureux et de questionnement.

Par exemple, au tout début du projet, suite à une première étude de marché, nous avons fait circuler auprès de notre réseau et via les réseaux sociaux un questionnaire. Nous avons obtenu plus de 300 réponses ! C’était la 1ere fois que nous confrontions notre projet de box au réel et c’était super super de voir les gens participer.

Leur retours nous ont vraiment aidé à construire un produit qui réponde véritablement à leurs attentes, en ne nous basant pas seulement sur nos propres idées et intuitions de départ. Nous avons donc retravaillé le projet au regard des réponses aux questionnaire.

Un autre exemple concret : la mise en place de notre business plan. C’est un travail qui est long et fastidieux. Ca peut être un peu décourageant, mais il ne faut surtout pas lâcher. Au final, nous étions vraiment contentes d’être arrivées au bout et de constater qu’il faisait mouche auprès de nos contacts, mais aussi auprès des banques et des investisseurs potentiels.

Ce qu’il faut en retenir, c’est que plus tu travailles, plus tu as de chance que ça marche !

La Glaz'Up box, Entreprendre pour porter un projet qui a du sens
La Glaz’Up Box

Quelles difficultés avez-vous rencontré ?

Nous avons rencontré quelques difficultés d’organisation notamment avec les enfants – particulièrement en période de vacances – en termes de garde. L’entrepreneuriat est plus facile quand les enfants sont à l’école en fait ! Cela nous dégage du temps. Nous arrivons aussi à travailler le soir quand ils sont couchés…

Il y a également beaucoup de démarches administratives à effectuer et parfois les délais s’allongent indépendamment de notre volonté.

Attention à ne pas sous estimer la durée nécessaire à chaque étape et s’y prendre suffisamment en amont dans les démarches. Il faut également anticiper le fait qu’il y aura toujours un point qui va prendre du retard sur ce que l’on avait prévu.

Il ne faut pas pour autant se précipiter en espérant gagner du temps. Mieux vaut être vraiment prêt pour y aller. Notamment pour les recherche de financements où le dossier présenté doit être vraiment travaillé et complet.

Avez-vous des conseils pour celles et ceux qui hésitent à sauter le pas de l’entrepreneuriat ?

Vous ne pouvez pas tout faire…!

Pour notre part, nous avons délégué notre logo, le prototype de notre Glaz’Up Box, les démarches bancaires, et ça aide vraiment.

Nous avons fait ce choix tout simplement parce que ce n’est pas notre métier de créer un logo ou de réaliser une vidéo. Nous n’avions pas envie de lancer quelque chose d’amateur, qui pourrait faire douter le consommateur de la qualité du produit. Du coup nous avons vraiment misé sur des photos, vidéos, logos professionnels, de bonne qualité, qui reflètent notre projet.

Nous avons la chance d’avoir un beau réseau. La plupart des professionnels auxquels nous avons fait appel sont des amis ou des amis d’amis. Pas tant pour des questions de budget que parce que nous avions toute confiance dans la qualité de leur travail.

Pour les démarches bancaires, nous aurions sans doute pu le faire nous même. Mais cela demande du temps et de l’énergie. Nous avons donc choisi de faire appel à un courtier, également par le biais de notre réseau. Il a pu nous donner un avis professionnel sur notre dossier et nous faire gagner un temps précieux que nous avons pu investir auprès des artisans, dans la découverte des produits sélectionnés, etc.

Il ne faut pas hésiter à déléguer, vraiment !

Entreprendre pour porter un projet qui a du sens

Pour soutenir leur lancement, c’est ici !


A retenir de l’expérience de Vanessa et Magali :

Si tu souhaites, toi aussi, entreprendre pour porter un projet qui a du sens, voici quelques recommandation inspirées de l’expérience de Vanessa et Magali :
  • Savoir saisir les occasions : un beau projet peut naître d’une passion partagée et développé au moment propice
  • Solliciter son réseau : un super moyen pour avancer en toute confiance
  • Rien ne sert de courir il faut partir à point : mieux vaut être dans l’anticipation et la préparation que dans la précipitation.

Pour recevoir mes articles et interviews directement dans ta boite mail 2 fois par mois, abonne toi à la newsletter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *